Yangan Taou (Bachkirstan)

 

Au-dessus des montagnes escarpées, sous les cieux,

Comme une volée de cygnes, les immeubles montent au ciel.

Bonjour, conte de la forêt, endroit plein de chaleur et de bonté

Tu m’attendais, je sais,  montagne Yangan Taou

 

Soigne tous les maux par ta vapeur et ton eau bénite,

Tu es un cadeau de ma terre natale et mon fidèle sauveteur !

Ici les cœurs en or sont ouverts pour l’amitié,

Et les tristesses sont oubliées jusqu’à la fin du voyage.

 

Tu  nous a donné l’amour, que personne ne pourra jamais nous priver

Je m’incline devant toi, oh ma mère Bachkirstan !

Pour tes richesses, pour le rêve de s’envoler

Pour la force et la beauté de l’âme du peuple !

 

Au-dessus des montagnes escarpées, sous les cieux,

Comme une volée de cygnes, les immeubles montent au ciel.

Le temps s’envole comme un oiseau, il est l’heure de se séparer

Juste le coeur répète : « Je reviendrai, je reviendrai, montagne Yangan Taou ! »